Visuel d'illustration pour <span>La pollution de l'air d'ici 2060...</span>
Information générale

La pollution de l'air d'ici 2060...

  • 9 juin 2016
Climat

Dans son rapport " The Economic Consequences of Air Pollution ", l'OCDE prévient des risques sanitaires liés à la pollution de l'air d'ici 2060.

 
D'après les prévisions de l'organisme, à ce terme, la pollution de l'air serait à l'origine de 6 à 9 millions de décès prématurés. 
Aussi, ce phénomène coûterait 1% du PIB - soit 2 600 milliards USD par an - en raison des congés maladie multipliés, des frais médicaux supplémentaires, des rendements agricoles moins denses.
L'impact sur le produit intérieur brut se ressentirait davantage en Inde, en Chine, en Russie et en Europe occidentale.

Avec une exposition plus accrue aux émissions des centrales électriques et au gaz d'échappement, les habitants d'Inde, de Chine, de Corée et des pays d'Asie centrale subiraient les plus fortes hausses du taux de mortalité prématurée. Alors que les chiffres de la Chine tripleraient entre 2010 et 2060, ceux de l'Inde seraient multipliés par 4.

En revanche, aux USA, le taux de mortalité se trouverait stabilisé. Il pourrait également baisser dans les pays d'Europe. Et ce, grâce aux actions menées en faveur de l'environnement, et, notamment au développement des modes de transports dits doux.

Le rapport est consultable, en anglais, en cliquant ici.
 
QUELQUES CHIFFRES - EN 2060 :
- les coûts annuels de santé approcheraient des 176 milliards USD (contre 21 milliards USD en 2015),
- en 2060, une personne décèderait prématurément à cause de la pollution de l'air toutes les 4 ou 5 secondes,
- le nombre de jours de travail perdus pour cause de maladie liée à la pollution passerait de 1,2 milliards à 3,7 milliards.

Liens utiles

Voir aussi