Visuel d'illustration pour <span>Pascal Canfin, Gérard Mestrallet et Alain Grandjean proposent un corridor-prix pour le marché européen du carbone</span>
Information générale

Pascal Canfin, Gérard Mestrallet et Alain Grandjean proposent un corridor-prix pour le marché européen du carbone

  • 10 juin 2016
Transition énergétique

Pascal Canfin, Gérard Mestrallet et Alain Grandjean ont été missionnés par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie pour la rédaction d'un rapport sur le prix du carbone.


Vendredi 10 juin, c'est aux membres de la Carbon pricing leadership coalition, réunis au ministère de l'Environnement, qu'ils ont livré une partie de leur travail. 

Les six pages du document reviennent d'abord " sur le rôle décisif que peuvent jouer les instruments de tarification carbone et de finance climat, pour enclencher de façon efficace la transition bas carbone ".

Le rapport se concentre ensuite davantage sur la situation européenne et indique que le niveau du prix du carbone n'y est pas suffisant pour atteindre les objectifs définis par l'Union Européenne. 
 

" Aujourd’hui, le prix du carbone en Europe se situe autour de 6 € et est très volatile. Ce niveau n’est pas suffisant pour déclencher les investissements bas-carbone nécessaires (...) et favorise plus le charbon que le gaz par exemple. Par ailleurs, l’instabilité des prix ne donne pas un signal clair et prévisible pour les investisseurs. "

En ce sens, Pascal Canfin, Gérard Mestrallet et Alain Grandjean proposent de fixer un corridor-prix qui encadrerait l'évolution du marché entre un minimum et un maximum et, donc, inciterait les investissements bas carbone.

La version finale du rapport sera remise le 10 juillet.