Visuel d'illustration pour <span>Déclaration des investisseurs mondiaux aux gouvernements</span>

Déclaration des investisseurs mondiaux aux gouvernements

  • 23 septembre 2019
Climat

Plusieurs investisseurs internationaux, dont l’ERAFP, ont publié, jeudi 19 septembre dernier, une déclaration appelant les gouvernements à renforcer l’action pour répondre au défi climatique.


Alors que se tient actuellement le Sommet Action Climat de l’ONU à New York, 515 investisseurs internationaux, un nombre record, représentant quelques 35.000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ont interpellé les gouvernements afin qu’ils renforcent leur contribution en vue de lutter contre le changement climatique.

Réaffirmant leur soutien à l’Accord de Paris sur le climat, ils déplorent que sa mise en place actuelle ne soient pas à la hauteur de l’objectif fixé en 2015 de maintenir l’augmentation de la température mondiale à un niveau inférieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre les efforts pour limiter encore davantage l’augmentation de la température à 1,5°C.

C’est pourquoi ils exhortent les gouvernements à accélérer la transition énergétique, ainsi qu’à améliorer la résilience de notre économie, de notre société, ainsi que du système financier face aux risques climatiques. Ces éléments sont, selon les signataires de la déclaration, d’une importance cruciale en vue d’encourager les investisseurs à s’engager plus en avant dans une évolution de leur portefeuille qui prenne mieux en compte ces objectifs.

Enfin, ils rappellent également qu’il est primordial pour les investisseurs que les entreprises leur transmettent des informations fiables et utiles afin qu’ils puissent mieux intégrer les risques climatiques dans leurs décisions d’investissement. Ils saluent à cet égard les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosure) et du Conseil de stabilité financière qui vont dans ce sens, et encouragent les gouvernements à en faire de même.  

Vous trouverez la Déclaration des investisseurs mondiaux aux gouvernements en cliquant ici.