Lexique commençant par G

Accédez aux mots clés du lexique par lettre.
a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z
G
GA
Gestionnaire administratif du RAFP. Il s’agit de la CDC.
GES
Gaz à effet de serre, c’est-à-dire à l’origine du réchauffement climatique.
Gestion active benchmarkée
Gestion restant proche de celle d’un indice de référence mais qui est toutefois plus active qu’une gestion indicielle. Le mandat de gestion peut notamment préciser :
► une limite de tracking error par rapport à l’indice de référence ;
► des limitations de poids par émetteur par rapport à l’indice de référence (benchmark). En conséquence, le gérant prend peu de paris (sectoriels, géographiques, thématiques ou sur un titre particulier) marqués par rapport à l’indice de référence.
Gestion active non benchmarkée
Pour constituer leur portefeuille, les gérants peuvent s’éloigner de leur indice de référence. Le mandat ne fixe :
► aucune limite de tracking error ;
► ni de pondération maximale par émetteur par rapport à l’indice de référence.
Dans le cas des mandats de l’ERAFP les gérants ont toutefois l’obligation de faire leur sélection de titres au sein d’un univers ISR défini par l’ERAFP.
Gestion indicielle
Gestion ayant pour objectif principal de reproduire la performance d'un indice de référence. La composition d’un fonds (poids dans le fonds de chaque titre et donc de chaque secteur ou pays) géré de façon indicielle s’écarte très peu de celle de l’indice de référence.
GIP information retraite
Groupement d’intérêt public regroupant 38 régimes de retraite obligatoire (Cnav, MSA, Agirc, CNRACL, Ircantec…) pour la constitution de l’information individuelle des assurés sur les droits acquis dans l’ensemble des régimes dont ils ont relevé. Le GIP met à disposition sur Internet un outil de simulation universelle de retraite, (m@rel), couvrant 95 % de la population.
GIPA
La GIPA, ou Garantie Individuelle du Pouvoir d'Achat a été instaurée en 2008 et résulte d'une comparaison établie entre l'évolution du traitement indiciaire brut (TIB) détenu par l'agent sur une période de référence de quatre ans et celle de l'indice des prix à la consommation sur la même période. Si le TIB effectivement perçu par l'agent au terme de la période a évolué moins vite que l'inflation, un montant indemnitaire brut équivalent à la perte de pouvoir d'achat ainsi constatée est versé à chaque agent concerné. 
Elle concerne tous les fonctionnaires titulaires civils, des trois versants de la fonction publique, les magistrats et les militaires appartenant à des grades dont l’indice sommital est inférieur ou égal à HEB (hors échelle B), et les agents non titulaires employés de manière continue.
Cette indemnité fait partie des éléments de rémunération soumis à cotisations au régime de retraite additionnelle de la fonction publique.